« Nous pensons qu’en France, le sursaut est possible, que les Français vont à nouveau s’aimer eux-mêmes et s’aimer entre eux, pour se redécouvrir tels qu’ils sont : viscéralement catholiques. »

Numéro en cours

Numéro 925 - Format PDF

Le grand retour de la droite
Date de parution
jeudi 9 juin 2016 00:00

Prix3,00 €
Prix de base2,50 €
Montant des Taxes0,50 €
  • Description du produit

Après avoir montré le caractère fallacieux du slogan Ni droite, ni gauche, dans notre précédent numéro, il fallait bien que nous parlions de la droite. Les 51 propositions du grand Forum Oz ta droite, qui s’est déroulé à Béziers les 27, 28 et 29 mai, nous en donnent l’occasion. Ces propositions ont un point commun : elles sont toutes immédiatement applicables. Alors que la droite de conviction a tendance à se cantonner à des vœux pieux, cette fois nous avons des décisions faciles à prendre et qui donneront de l’air au Pays : le « moratoire de cinq ans sur les impôts » ; la « fin progressive du statut » des fonctionnaires ; l’« abolition des lois attentatoires à la liberté d’expression (Loi Gayssot) » ; la « simplification radicale des normes» ; la « fin des 35 heures » ; la « retraite à 65 ans » ; la « déchéance de nationalité pour les “terroristes et leurs apologistes” » ; la « majorité pénale à 15 ans » ; le « rétablissement de la double peine » ; la « primauté du droit français sur le droit international » ; le « maintien du nucléaire » ; le « budget de la défense à 3 % du PIB » ; le « refus du traité transatlantique » ; la « suspension de Schengen » ; l’« abrogation de la loi Taubira » ; l’« interdiction de la GPA » ; la « préférence nationale (logements sociaux, emploi, agriculture) » ; la « proportionnelle aux législatives » ; le « droit du sang », etc. À la lecture de cette liste (dans laquelle on ne trouve ni la sortie de l’euro ni la sortie de l’Europe), on se prend à croire à un grand retour de la droite non pas seulement dans les esprits et dans les cœurs (c’est déjà fait) mais dans la législation. La plate-forme de Béziers est aujourd’hui à la disposition des partis existants ou à venir. Et, dans ce domaine, qui est celui de la compétition électorale, que les meilleurs gagnent ! 

Connexion ou Créer un compte