« Nous pensons qu’en France, le sursaut est possible, que les Français vont à nouveau s’aimer eux-mêmes et s’aimer entre eux, pour se redécouvrir tels qu’ils sont : viscéralement catholiques. »

Numéro en cours

Numéro 933 - Format PDF

Fillon, sauveur ou leurre ?
Date de parution
mercredi 14 décembre 2016 01:00

Prix : 3,00 €
Prix de base2,50 €
TVA : 0,50 €
  • Description du produit

Il y a plusieurs sensibilités dans notre rédaction et plusieurs analyses différentes de la personnalité et des chances présidentiables de François Fillon. Entre Bruno Larebière (p. 7-9) Jean-Frédéric Poisson (pp. 13-14) d’une part et Guillaume Bernard (p. 6) et Hubert Champrun (p. 12) d’autre part, on en arrive à une forme de contradiction sur l’avenir de la fameuse Droite hors les murs sous une Présidence Fillon. Si cette contradiction existe, elle ne concerne pas les principes mais ce que les scolastiques appellent les « futuribles » : notre avenir proche et si difficile à cerner. Il me semble que c’est l’honneur de Monde&Vie d’accepter en son sein cette diversité, d’insister sur le marqueur incontestable (la politique étrangère de Fillon, vue par Romain Loret) et de vous laisser, vous lecteurs, faire votre choix, après réflexion. La montée brutale du vote Fillon, jusqu’aux 66 % du second tour de la Primaire indique combien les Français ne veulent plus d’un président qui n’habiterait pas sa fonction. Ils veulent en finir avec la « peopolisation » ou avec la « chiraquisation » de la fonction présidentielle. Le choix de Fillon peut être le choix d’un homme avant d’être le choix d’un programme. Comme souvent dans leur histoire, nos compatriotes cherchent l’homme providentiel qui va tout réparer : sauveur ou leurre, Fillon ?

Connexion ou Créer un compte