« Nous pensons qu’en France, le sursaut est possible, que les Français vont à nouveau s’aimer eux-mêmes et s’aimer entre eux, pour se redécouvrir tels qu’ils sont : viscéralement catholiques. »

Numéro en cours

Numéro 940 - Format PDF

Le Front face à Macron
Date de parution
lundi 15 mai 2017 02:00

Prix : 3,00 €
Prix de base2,50 €
TVA : 0,50 €
  • Description du produit

Aors que la politique française semble en pleine révolution, il paraît intéressant de comparer le parcours du gagnant à celui de l’outsider. À propos d’Emmanuel Macron, nous parlons de la Révolution du cynisme. Ce « jeune homme pressé » nous a montré qu’il maîtrisait parfaitement l’art de la mise en scène et qu’il était capable, sortant de l’obscurité de la Cour du Louvre, de se présenter aux Français de manière vraiment royale. Emmanuel 1er fait un parcours très pensé devant les caméras. Il se prépare à gouverner par ordonnances. En face de lui, Marine Le Pen figure comme la première force d’opposition. Mais elle a été la grande perdante du face-à-face télévisé, et son parti en sort affaibli. Reste maintenant à remettre le Front national en ordre de marche pour les législatives face à ce jeune Président qui utilise toutes les ressources de la société du spectacle, pour mieux se vendre et « déstabiliser » ses adversaires. Déjà Marion Maréchal Le Pen a jeté l’éponge, nous essayons de montrer pourquoi. Quant au Front, il est aujourd’hui entre deux eaux, ayant le choix entre deux stratégies : continuer dans le refus de l’euro, quitte à faire peur aux électeurs qui ont un capital, ou retrouver les fondamentaux identitaires de son combat, en oubliant la question monétaire. Les deux intervenants de ce dossier, Paul-Marie Coûteaux et Jean Messiha, ont chacun leur perspective. Il y a là un grand débat pour préparer les Législatives. 

Connexion ou Créer un compte