« Nous pensons qu’en France, le sursaut est possible, que les Français vont à nouveau s’aimer eux-mêmes et s’aimer entre eux, pour se redécouvrir tels qu’ils sont : viscéralement catholiques. »

Numéro en cours

Blog

Abbé de Tanoüarn

Rédacteur en chef

Dialogue avec le général Faugère sur le grand désarroi des militaires

Peu de gens peuvent se vanter de connaître aussi bien la Grande muette que le général Faugère. En retraite depuis 2009, président pendant six ans des généraux de la deuxième section de l’armée de terre, toujours membre du G2S, il est particulièrement apte à donner son avis. Il le fait ici sans langue de bois. Mon Général… présentez-vous ! Je suis un officier général de l’armée de terre, 43 ans de service depuis le Prytanée jusqu’à mon dernier poste, comme inspecteur général des armées. J’ai passé 14 ans en corps de troupe, dans les forces spéciales au 13e régiment de dragons parachutistes à Dieuze et j’ai commandé le 35e régiment d’artillerie parachutiste à Tarbes. Au sein de l’administration centrale à Paris, j’ai été en charge de la préparation de l’avenir de l’armée de terre puis des armées (sous-chef d’état-major plans), c’est-à-dire de ce qui fait polémique aujourd’hui. En État-major de forces, j’ai participé à la création de la force d’action terrestre à Lille. Enfin, avant d’être inspecteur général des armées, j’ai…
Lire la suite
Monde & Vie

Secrétariat Monde & Vie

Deux monstres sacrés face au pape François

Début juillet s’est tenue la dernière réunion du G20 et à cette occasion La Repubblica a publié un entretien avec le pape François par l’inénarrable Eugenio Scalfari. Eugenio Scalfari, âgé de 93 ans est une figure du journalisme italien. Fondateur de La Repubblica. revendiquant son athéisme, il fut de tous les combats de la gauche italienne depuis la Seconde Guerre mondiale. En 2013 ses interviews-fleuve du pape François dans lesquelles celui-ci exprimait des positions souvent aventurées sur Dieu, le Bien et le Mal, ont fait grand bruit et provoqué un certain embarras de la part du Saint-Siège : présentées sur le site du Vatican, elles en ont été retirées précipitamment quand Scalfari lui-même confessa sa pratique d’un journalisme “artistique” et sa retranscription « de mémoire » de ses entretiens avec le pape, sans notes ni magnétophone. Il avait alors 89 ans. Entretiens néanmoins publiés par la Librairie Éditrice Vaticane. Cette amitié « presque parfaite et insolite » entre le chef de l’Église et un non croyant est née ainsi : « le pape sait naturellement…
Lire la suite
Monde & Vie

Secrétariat Monde & Vie

Notre conversion écologique 

La maison brûle, et la climatisation n’y changera rien. Nos activités mettent en péril notre « maison commune », et remettent chaque jour en cause l’habitabilité de la Terre. On peut donner de nombreux chiffres pour illustrer la gravité du désastre écologique en cours. Les données dont on dispose sont vertigineuses. En voici quelques exemples. Chaque année, c’est entre 13 et 15 millions d’hectares de forêts qui disparaissent. Plus de 50 % des zones humides mondiales, ces réservoirs de biodiversité, ont disparu au siècle dernier. Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit acheté localement et en saison. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sur les 100 cultures qui produisent 90 % de l’alimentation mondiale, 71 dépendent du travail des abeilles. Or, on estime que, depuis 1940, la moitié des ruches a disparu dans le monde, principalement à cause des pesticides. Vous en voulez encore ? Chaque année, les…
Lire la suite
Monde & Vie

Secrétariat Monde & Vie

Outrage à Président

La démission du général Pierre de Villiers (photo), qui était CEMA pour toutes les armées françaises depuis trois ans prend des proportions que l’on n’imaginait pas, non seulement parce que les Français aiment leur armée plus qu’on ne le dit, mais parce qu’Emmanuel Macron accomplit là son premier acte personnel de gouvernement… La France est un pays qui a été créé par son armée et qui n’a jamais existé sans elle. Le roi Charles VII, ex-petit roi de Bourges, celui qui a laissé tomber Jeanne d’Arc si lâchement après qu’elle lui ait rendu sa Couronne en l’emmenant à Reims, a été appelé Charles le Victorieux, car il a été le premier roi d’Occident à entretenir, aux frais de ses sujets, une véritable armée de métier. La chevalerie française avait sans doute assez montré à Crécy, à Poitiers ou bien à Azincourt, qu’elle était avant tout une machine à perdre. Charles a voulu faire appel non pas à sa noblesse, pas non plus à ces hommes de main des grandes compagnies…
Lire la suite
Abbé de Tanoüarn

Rédacteur en chef

Un droit à la messe

Dix ans, cela fait dix ans que la liturgie traditionnelle est « en vente libre » dans la sainte Église de Dieu, ou plutôt dix ans que le processus de libéralisation, ordonné par un pape avec toute son autorité « motu proprio », est en cours. Il faut bien reconnaître que le Motu proprio, attendu pourtant, espéré ou craint, a pris tout le monde à contre-pied. On attendait un texte dans la logique de l’Indult de 1984, qui donne permission à quelques personnes ; on attendait un élargissement du Motu proprio Ecclesia Dei afflicta, qui, tout en condamnant Mgr Lefebvre parce qu’il avait sacré des évêques sans l’accord de Rome, avait aussi permis que naisse une première communauté traditionaliste explicitement liée à la Rome post-conciliaire, la Fraternité Saint-Pierre. Summorum pontificum ne se situe pas dans le domaine de permissions plus ou moins révocables ou de compassion plus ou moins condescendante. C’est un acte de droit, qui comporte, dans son article 1, l’idée que « le Missel romain promulgué par saint Pie V et réédité par le Bienheureux…
Lire la suite
Eric Letty

Editorialiste

La France macronisée

Rien ne pourrait faire plus de plaisir à Emmanuel Macron que de lui dire qu’il ne ressemble pas à ses prédécesseurs immédiats. Il a voulu en prendre le contre-pied avec un sens aigu de la communication, ayant compris – il l’a dit – que dans leur subconscient, les Français n’appellent pas de leurs vœux, pour les représenter, un marchand de tapis monté sur talonnettes ou un guignard normalisé par sa médiocrité, mais cultivent la nostalgie des siècles d’or et des rois.Mais il ne suffit pas de japper pour ressembler au lion. Il n’est pas élu depuis un mois que, déjà, l’on commence à se douter que ce roi d’opérette n’est qu’un comédien – à moins, ce qui serait plus grave, qu’il ne soit que la doublure de plus grands et redoutables que lui. Dès l’origine, l’Élu, issu de l’Inspection des Finances – l’élite de Bercy – et de la banque Rothschild, est apparu comme un homme de la Finance. Il n’est pas irrationnel de se demander quels maîtres il sert.La…
Lire la suite
Monde & Vie

Secrétariat Monde & Vie

Entretien avec Jean-Marie Salamito 

Michel Onfray, cet homme si médiatique, vient de commettre une attaque en règle contre le christianisme dans son ouvrage Décadence. Une occasion de montrer la faiblesse de ses raisons contre le christianisme et, a contrario, la force d’une apologétique chrétienne vraiment scientifique. Jean-Marie Salamito, vous vous êtes signalé comme celui qui osait porter la controverse contre Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, les deux coauteurs de la série Corpus Christi, dans un petit ouvrage remarqué, Les chevaliers de l’apocalypse. Vous récidivez aujourd’hui contre Michel Onfray et son ouvrage Décadence, contre lequel vous venez d’écrire une petite merveille de science historique, Monsieur Onfray au pays des mythes, chez Salvator. Quels sont vos titres, pour oser vous en prendre ainsi, seul contre tous ou presque, à trois personnages marquants du Paysage Audiovisuel Français ?   Je ne suis assurément pas un homme de télévision, mais je suis professeur d’histoire du christianisme antique à l’université Paris IV Sorbonne depuis 2004. J’ai fait une thèse sur la morale économique chez les Pères de l’Église, dans laquelle…
Lire la suite
Abbé de Tanoüarn

Rédacteur en chef

Pour une généalogie de Michel Onfray

Qui sont les grands ancêtres de Michel Onfray, dans cet ésotérisme négationniste qui consiste, contre toute la communauté scientifique et contre tous les amis et les adversaires du Christ, à nier son existence historique ? Bruno Bauer ? Paul-Louis Couchoud ? Prosper Alfaric ? Cette généalogie n’est pas une généalogie de chercheurs, mais une généalogie d’aventuriers. On est frappé de la faible qualité scientifique des personnes qui, depuis un siècle et demi (pas davantage) se sont hasardées à soutenir l’idée que le Christ n’a jamais existé. J’ai sélectionné trois personnages, qui, malgré tout, dominent la bibliographie : Bruno Bauer, l’inventeur allemand de ce négationnisme christique ; Paul-Louis Couchoud, le Français élégant, mais qui n’est en rien un spécialiste de l’histoire du Premier siècle ; enfin Prosper Alfaric, prêtre défroqué, victime, nous le verrons, de la crise moderniste. Le premier penseur qui ait imaginé non seulement que tel récit évangélique est un mythe mais que l’existence même de Jésus relève de la mythologie, est un disciple de Hegel, Bruno Bauer (1809-1882), qui après avoir accusé son maître,…
Lire la suite

Connexion ou Créer un compte