« Nous pensons qu’en France, le sursaut est possible, que les Français vont à nouveau s’aimer eux-mêmes et s’aimer entre eux, pour se redécouvrir tels qu’ils sont : viscéralement catholiques. »

Numéro en cours

Numéro 926 - Format PDF

Déculturation obligatoire
Date de parution
mardi 28 juin 2016 00:00

Prix3,00 €
Prix de base2,50 €
Montant des Taxes0,50 €
  • Description du produit

Nous vous avons déjà abondamment parlé de la rééducation nationale qui s’opère par le truchement de la réforme des collèges. Il s’agit littéralement de former des illettrés en supprimant tout accès à un vrai savoir au profit d’un badigeon superficiel, fait d’éducation civique et de travail collectif. Une telle réforme de l’enseignement public, qui organise la rupture de tradition en Occident, ne peut pas ne pas se répercuter de l’enseignement d’État sur l’enseignement libre. Les initiatives de Najat Vallaud-Belkacem, que l’on veut imposer par ordonnance bien sûr, visent à réglementer l’ouverture de nouveaux établissements et de nouvelles classes entièrement libres de la tutelle de l’État et surtout la ministre décide d’imposer à tous les nouveaux programmes étendant une disposition clé de la loi Debré (dont on a pu voir les conséquences) à l’ensemble des écoles hors contrat. C’est en quelque sorte, pour l’État, une façon d’imposer le Contrat d’association à ceux qui n’en ont jamais voulu ou qui n’en veulent plus. Bref il ne suffit pas de déculturer les enfants de France en rendant impossible toute intégration et utopique l’idée même d’assimilation. Il faut encore que personne ne puisse y couper. Il faut que cette déculturation soit obligatoire. Anne Coffinier nous invite ici à la plus grande vigilance, en soulignant que la liberté de transmettre est une loi constitutionnelle. Nous avons vu, à l’occasion du Brexit le 23 juin que le peuple anglais s’est réveillé. Gageons que le peuple français qui s’est toujours voulu la conscience politique de l’Europe, ne va pas tarder (mimétisme oblige) à remettre en cause les lois liberticides qu’on lui impose. Du sport en perspective !

Connexion ou Créer un compte