« Nous pensons qu’en France, le sursaut est possible, que les Français vont à nouveau s’aimer eux-mêmes et s’aimer entre eux, pour se redécouvrir tels qu’ils sont : viscéralement catholiques. »

Numéro en cours

L'ÉDITO

Accueil - Monde & Vie

Monde & Vie

Monde & Vie

Secrétariat Monde & Vie

Défi corse pour la République

Tout se corse. Sur l’Île de Beauté, les “nationalistes” ont remporté haut la main les élections territoriales. En trois ans, depuis la conquête de la mairie de Bastia par l’autonomiste Gilles Simeoni, leur coalition a tout raflé, la présidence du conseil exécutif, celle de l’Assemblée de Corse (qu’occupe l’indépendantiste Jean-Guy Talamoni) et trois sièges de députés sur quatre. Ils peuvent maintenant s’appuyer sur l’argument démocratique pour revendiquer une autonomie « de plein droit et de plein exercice », comme la définit Gilles Simeoni, principal artisan de leur victoire. Mais est-ce compatible avec le dogme jacobin de l’unité et de l’indivisibilité de la République ?Les gardiens du dogme sont rapidement montés au créneau, à l’image du franco-catalan Manuel Valls, qui, encore premier ministre, avait déclaré qu’il n’existait pas de peuple corse, ou de Jean-Pierre Chevènement, auteur dans Le Figaro du 10 décembre dernier d’une analyse intitulée « La République n’a pas de concessions à faire à l’ethnicisme ».J’avoue que le sort de la République m’importe assez peu ; c’est l’avenir de la France, qui m’intéresse. Une autonomie…
Lire la suite

La mort sur simple demande

On peut dire qu’aux Pays-Bas, 15 ans après sa légalisation, l'euthanasie est définitivement entrée dans les mœurs. Le premier pays à avoir légalisé la mort sur demande n’en finit pas de faire l’expérience de cet étrange pouvoir. Entre télé-réalité et statistiques à la hausse, le premier pays à avoir légalisé le droit de choisir l’heure et le jour de sa mort (on invite les proches et on ouvre une bonne bouteille) apporte la preuve de ce que tous les partisans du « droit de mourir dans la dignité » niaient sur tous les tons. Oui il y a une pente glissante. L’entrée en vigueur de la loi autorisant la mise à mort dépénalisée d’un patient par son médecin, moyennant une série de conditions qu’on disait draconiennes, a eu lieu en 2002. En 1990 on estime à 1,7 % la proportion de décès consécutifs à une euthanasie clandestine ; en 2015 4,5 % des décès ont fait suite à une piqûre létale légalement administrée, soit près d’une mort sur 20. Le…
Lire la suite

La France censurée

Le 16 août dernier, l’inénarrable Christophe Barbier, l’homme qui coule un journal aussi sûrement qu’un iceberg a pu couler le Titanic, se demandait récemment dans l’une des vidéos qu’il poste sur Internet si « la liberté d’expression, lorsqu’elle franchit les bornes de l’insoutenable, ne doit […] pas être limitée ? » Les bornes de l’insoutenable, pour l’écharpé de rouge du PAF, ce sont les déclarations du comédien Dieudonné. « Comme l’affaire Dieudonné a amené à réviser la liberté d’expression totale en France, on a l’impression qu’aux États-Unis, malgré leur constitution, malgré leurs traditions, ils devraient se poser cette question-là », poursuivait Barbier, prêt à légiférer outre-Atlantique. Juste une question, toutefois : où a-t-il pris que la liberté d’expression était totale en France avant « l’affaire Dieudonné » ? Barbier n’a-t-il jamais entendu parler des lois Gayssot condamnant le révisionnisme ? Ni des interpellations d’opposants à l’avortement coupables d’avoir prié dans la rue devant des hôpitaux pratiquant cet acte de mort ? Ni de la sanction prise à l’encontre du professeur Philippe Isnard, renvoyé de l’Éducation nationale pour avoir organisé dans…
Lire la suite

Deux monstres sacrés face au pape François

Début juillet s’est tenue la dernière réunion du G20 et à cette occasion La Repubblica a publié un entretien avec le pape François par l’inénarrable Eugenio Scalfari. Eugenio Scalfari, âgé de 93 ans est une figure du journalisme italien. Fondateur de La Repubblica. revendiquant son athéisme, il fut de tous les combats de la gauche italienne depuis la Seconde Guerre mondiale. En 2013 ses interviews-fleuve du pape François dans lesquelles celui-ci exprimait des positions souvent aventurées sur Dieu, le Bien et le Mal, ont fait grand bruit et provoqué un certain embarras de la part du Saint-Siège : présentées sur le site du Vatican, elles en ont été retirées précipitamment quand Scalfari lui-même confessa sa pratique d’un journalisme “artistique” et sa retranscription « de mémoire » de ses entretiens avec le pape, sans notes ni magnétophone. Il avait alors 89 ans. Entretiens néanmoins publiés par la Librairie Éditrice Vaticane. Cette amitié « presque parfaite et insolite » entre le chef de l’Église et un non croyant est née ainsi : « le pape sait naturellement…
Lire la suite

Notre conversion écologique 

La maison brûle, et la climatisation n’y changera rien. Nos activités mettent en péril notre « maison commune », et remettent chaque jour en cause l’habitabilité de la Terre. On peut donner de nombreux chiffres pour illustrer la gravité du désastre écologique en cours. Les données dont on dispose sont vertigineuses. En voici quelques exemples. Chaque année, c’est entre 13 et 15 millions d’hectares de forêts qui disparaissent. Plus de 50 % des zones humides mondiales, ces réservoirs de biodiversité, ont disparu au siècle dernier. Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), un fruit importé hors saison par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit acheté localement et en saison. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sur les 100 cultures qui produisent 90 % de l’alimentation mondiale, 71 dépendent du travail des abeilles. Or, on estime que, depuis 1940, la moitié des ruches a disparu dans le monde, principalement à cause des pesticides. Vous en voulez encore ? Chaque année, les…
Lire la suite

Outrage à Président

La démission du général Pierre de Villiers (photo), qui était CEMA pour toutes les armées françaises depuis trois ans prend des proportions que l’on n’imaginait pas, non seulement parce que les Français aiment leur armée plus qu’on ne le dit, mais parce qu’Emmanuel Macron accomplit là son premier acte personnel de gouvernement… La France est un pays qui a été créé par son armée et qui n’a jamais existé sans elle. Le roi Charles VII, ex-petit roi de Bourges, celui qui a laissé tomber Jeanne d’Arc si lâchement après qu’elle lui ait rendu sa Couronne en l’emmenant à Reims, a été appelé Charles le Victorieux, car il a été le premier roi d’Occident à entretenir, aux frais de ses sujets, une véritable armée de métier. La chevalerie française avait sans doute assez montré à Crécy, à Poitiers ou bien à Azincourt, qu’elle était avant tout une machine à perdre. Charles a voulu faire appel non pas à sa noblesse, pas non plus à ces hommes de main des grandes compagnies…
Lire la suite

Entretien avec Jean-Marie Salamito 

Michel Onfray, cet homme si médiatique, vient de commettre une attaque en règle contre le christianisme dans son ouvrage Décadence. Une occasion de montrer la faiblesse de ses raisons contre le christianisme et, a contrario, la force d’une apologétique chrétienne vraiment scientifique. Jean-Marie Salamito, vous vous êtes signalé comme celui qui osait porter la controverse contre Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, les deux coauteurs de la série Corpus Christi, dans un petit ouvrage remarqué, Les chevaliers de l’apocalypse. Vous récidivez aujourd’hui contre Michel Onfray et son ouvrage Décadence, contre lequel vous venez d’écrire une petite merveille de science historique, Monsieur Onfray au pays des mythes, chez Salvator. Quels sont vos titres, pour oser vous en prendre ainsi, seul contre tous ou presque, à trois personnages marquants du Paysage Audiovisuel Français ?   Je ne suis assurément pas un homme de télévision, mais je suis professeur d’histoire du christianisme antique à l’université Paris IV Sorbonne depuis 2004. J’ai fait une thèse sur la morale économique chez les Pères de l’Église, dans laquelle…
Lire la suite

C'est la révolution chez les tradis

La lettre du pape François, envoyée aux ordinaires des conférences épiscopales du monde entier à propos des mariages célébrés par des prêtres de la Fraternité saint-Pie X (cf. n° 939) a fait l’effet d’une bombe au cœur de l’œuvre de Mgr Lefebvre. Et en effet, les réactions n’ont pas tardé, parfois violentes, souvent fortes au sein de la FSSPX. Aussitôt la lettre publiée, monseigneur Fellay en avait sobrement remercié le pape. Mise en situation de collaborer avec les autorités diocésaines, la FSSPX annonçait la publication imminente d’un texte valant ligne de conduite pour les prêtres, concernant notamment l’épineuse question de la juridiction de suppléance, ou état de nécessité. Mais tout ne s’est pas exactement passé comme prévu…Le 7 mai, sept doyens du district de France, dont les abbés de La Rocque et Beauvais, ainsi que le supérieur de la Fraternité de la Transfiguration, le prieur du monastère de Bellaigue et le gardien du monastère capucin de Morgon ont co-signé une lettre adressée à leurs fidèles, dans laquelle ils expliquent pourquoi…
Lire la suite
Prev Next

Connexion ou Créer un compte